Café-histoire : Les électeurs se cachent pour voter – autopsie du citoyen

citoyens oiseaux 003Le vote, comme principe de délégation, consiste en l’abdication du pouvoir par le peuple, au profit d’une élite. En cela, on pourrait dire qu’à l’instar d’un tour de magie, le citoyen disparait quand se referme le rideau de l’isoloir. Quel est le secret du magicien, qui procède en la transmutation de millions de bulletins, et autant d’expressions d’opinions individuelles, en une masse dont le sens, à la fois plus simpliste et plus sophistiqué, surpasse la simple agrégation de toutes ces voix singulières.

Dans une réflexion globale sur la démocratie représentative, nous aborderons la sociologie du comportement électoral, les notions de compétence politique et du principe d’égalité à la base du contrat démocratique, les différentes alternatives (démocratie liquide, méthode de Condorcet, tirage au sort,).

9 mars – 18h Bibilothèque Municipale Lyon Part-Dieu – sur inscription

Habemus Forum

Une épaisse fumée blanche s’échappe place Guichard. Elle ne sort pas d’une cheminée… Qu’annonce-t-elle ? La naissance d’un forum.

J’ai testé, les marches, le kebab, l’atelier film, l’atelier presse, les toilettes seches, quelques commissions et surtout l’amphithéâtre. Je n’ai pas testé la prise de micro, le coca à 2€ d’un vendeur ambulant et l’atelier féministe non mixte. Cela fait 5 fois que je me rends place Guichard. J’ai démarré une observation plus méthodique lors de ma troisième venue. J’ai dû y passé une vingtaine d’heures. Trop peu pour définir le mouvement et tirer de mes observations autre chose que des hypothèses et des questionnements. J’envie d’ailleurs les analystes qui déjà parviennent à dire ce que c’est que NuitDebout. J’y suis par sympathie et par curiosité ; parce que je vois des gens parler politique, débattre et s’agiter ; parce que je devine des échanges passionnés et des discussions musclées ; pour y voir la chose publique et y trouver une part du peuple souverain.

J’en ai trouvé effectivement une partie. Débattante, militante, conviviale. Lire la suite

Le pirate: Aliud est hostis, aliud rebellis

Le numéro 26 de la revue de sciences humaines Tracés intitulé « Pirater » est sorti. J’ai eu plaisir à y contribuer et remercie les coordonnateurs du dossier, Samuel Hayat et Camille Paloque-Berges qui ont réuni historiens, sociologues, philosophes et politistes autour des phénomènes dit « pirates ». L’édito, « Transgressions pirates », est en accès libre.

Outre ma modeste contribution « La culture pirate à l’épreuve de la forme partisane », on trouvera des analyses riches tant sur les pratiques proprement pirates « hackers, crackers, éco-pirates, etc, que sur les usages de la terminologie pirate. On interroge le rapport des pirates à l’Etat et plus largement aux normes. Les différents article mettent aussi en évidence l’ambivalence d’un technicisme et de l’attachement à la liberté qui se traduit par le concept d’autonomie. Cette autonomie et cette transgression des normes est ce qui fait le lien entre le flibustier des caraïbes et le pirate informatique moderne. Lire la suite

Primaires UMP à Paris et à Lyon

L’UMP a organisé ce dimanche ses deux principales (peut-être les seules pour 2014) primaires en vue des municipales. A Lyon et à Paris, l’UMP est dans l’opposition et a opté pour l’organisation de primaire ouverte pour désigner le leader des listes municipales dans ces métropoles détenues actuellement par le Parti socialiste. Mais le premier tour de ces deux élections ne mènent pas du tout aux mêmes enseignements. Nous revenons ici à chaud sur les facteurs qui ont mené à ces expériences distinctes tant au niveau des circonstances qu’au niveau des modalités de vote et aux enseignements en vue de la primaire prévue par l’UMP pour désigner son candidat à la prochaine présidentielle. Lire la suite

Supprimer les partis politiques ?

Pour supprimer les partis politiques D Cohn BenditDans un court essai au titre sans équivoque « Pour supprimer les partis politiques », Daniel Cohn-Bendit propose de mettre un terme définitif à un système politique qui repose sur la logique partisane. Il tente une synthèse étonnante des pensée d’ André Gorz et de Cornelius Castoriadis tout en s’efforçant d’inscrire l’écologie dans sa tradition libertaire. Pour cela il invoque le principe d’autonomie comme « autogouvernement de soi » chez Castoriadis et comme « exigence éthique d’émancipation » chez Gorz. Mais surtout, ces « réflexions d’un apatride sans parti » comme Cohn-Bendit se définit dans le sous titre de l’ouvrage soulignent les défauts intrinsèques au système partisan. Le parti, selon DCB, et il en sait quelque chose, ne supporterait pas la dissidence. L’idéologie elle même serait « un artifice permettant de contrecarrer la moindre déviance. »

Lire la suite

Essai sur les origines de la tradition libriste chez les penseurs radicaux du XIXème

Ils étaient des pirates ! Essai sur les origines de la tradition libriste et pirate chez les penseurs radicaux du 19ème siècle.

Aujourd’hui, la révolution numérique semble faire émerger de nouvelles problématiques. L’intensification des flux et la hausse exponentielle de leurs rapidités, la multiplication des réseaux décentralisés, la réduction virtuelle des distances remettent au goût du jour des questions de philosophie politique et morale traditionnelles. Derrière les revendications des pirates qui se mobilisent sur la déclaration des droits de l’internaute et défendent la neutralité du réseau et une remise en cause des droits d’auteurs, ce sont des problèmes politiques classiques qui se cachent : La question des frontières et de l’Etat-Nation, la question de la propriété intellectuelle, celles du partage et de la solidarité. Ces questions renvoient Lire la suite

Construire une pensée citoyenne – focus group

Résultats d’un focus group que j’ai eu l’occasion d’animer lors d’un colloque participatif.

Méthode : Animer une discussion autour d’une thématique large en intervenant le moins possible. Les participants sont divisés en trois tables de 5. L’animateur passe de table en table avec une feuille sur laquelle a été inscrit ce qui a été jugé comme « essentiel » par les autres tables. Il est chargé à la fin de faire le bilan suivant les recommandations des participants et ce qu’ils ont inscrits sur la feuille.

La thématique était « construire une pensée citoyenne ». La difficulté.. Lire la suite

Sous la plume – Exploration du pouvoir politique

Dans un récit proche du travail ethnographique, Marie de Gandt raconte son expérience de Plume au sein du gouvernement Sarkozy de ministère en ministère jusqu’à l’Elysée. Pourquoi et comment l’universitaire de gauche, travailla-t-elle pour Bussereau, pour Morin, pour Bertrand et enfin pour Sarkozy ou plutôt PR comme on le désigne en cabinet. Qu’a-t-elle appris de ses interlocuteurs ? Que retient elle du métier de plume ? Quelle leçon tire-t-elle du monde politique. Par un retour réflexif sur son travail, Marie de Gandt rapporte une observation participante, aussi intéressante qu’agréable à lire, au sein « du petit théâtre de la dérisoire notoriété ». On s’interroge alors avec elle, si les mots ont pour but de transcender ou de travestir le politique ? Lire la suite

Soutenez le libre

L’association Artischaud a besoin de soutien.

Artischaud défend depuis près de 10 ans la culture libre et promeut le partage des arts et des savoirs.
L’an dernier le festival Tant Libre a permis de croiser l’ensemble des domaines de la culture libre : cinéma, littérature, musique, logiciels, offrant à un public large la possibilité de découvrir le monde du libre et d’avoir accès à des œuvres originales et indépendantes.L’association rencontre aujourd’hui des difficultés de financement qui mettent en péril son existence et la pérennité de ses projets.

Pour permettre une nouvelle édition du festival et assurer aussi les nombreux autres projets de l’association visant à diffuser la culture libre et à en promouvoir les acteurs, l’association compte sur vous ! Lire la suite