Supprimer les partis politiques ?

Pour supprimer les partis politiques D Cohn BenditDans un court essai au titre sans équivoque « Pour supprimer les partis politiques », Daniel Cohn-Bendit propose de mettre un terme définitif à un système politique qui repose sur la logique partisane. Il tente une synthèse étonnante des pensée d’ André Gorz et de Cornelius Castoriadis tout en s’efforçant d’inscrire l’écologie dans sa tradition libertaire. Pour cela il invoque le principe d’autonomie comme « autogouvernement de soi » chez Castoriadis et comme « exigence éthique d’émancipation » chez Gorz. Mais surtout, ces « réflexions d’un apatride sans parti » comme Cohn-Bendit se définit dans le sous titre de l’ouvrage soulignent les défauts intrinsèques au système partisan. Le parti, selon DCB, et il en sait quelque chose, ne supporterait pas la dissidence. L’idéologie elle même serait « un artifice permettant de contrecarrer la moindre déviance. »

Lire la suite