Logiques biographiques de l’aventurier et décentrement éthique

Nous proposons de traiter les jeux de rôle comme autant d’univers fictifs au travers desquels les joueurs sont amenés à un examen bienveillant et empathique de la pluralité des raisons d’agir. De quoi procèdent les décisions des personnages dans l’aventure ?

Nous verrons en quoi l’expérience rolistique est une expérimentation de l’empathie, essence de la sociologie politique en ce qu’elle consiste en « une expérience de pensée où l’on se demande comment telle pratique ou telle procédure apparaîtrait à une personne désintéressée, lointaine ou proche.» [1] Il procède ainsi d’un décentrement éthique. On peut ainsi affirmer que les jeux de rôle sont l’occasion pédagogique de mettre en scène la relativité des valeurs et des morales.

[1] Voir Amartya Sen, RFSP, 2011

Ci-joint le lien vers le fichier audio de ma communication :

http://www.cendrones.fr/colloque2017/jonathanbocquet.mp3 – Communication réalisée lors du colloque Jeu de rôle, engagements et résistances, qui s’est tenu du 16 au 18 juin à  l’Université Paris 13.

Ci-joint le lien vers l’ensemble des communications du colloque :

www.cendrones.fr/colloques-jdr/jeu-de-role-engagements-resistances/